Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2009

Papier sulfurisé ou papier cuisson?

Pas plus tard que jeudi, F@bF@b a fait une note over documentée et très intéressante sur le sujet, et je t'invite à la lire!

 

Non, non, ça ne fait pas peur (enfin, pas trop, ça dépend de ce que tu as dans ta cuisine: papier sulfurisé ou papier cuisson, donc)

 

Tu suis gentiment le LIEN et tu apprends plein de choses utiles.

 

On dit "bonjour" à la dame, on essuie ses pieds avant d'entrer et on dit "merci F@bF@b", hein?

 

[EDIT: Ayant fermé son blog, F@bF@b a eu la gentillesse de me faire passer son article pour que tu puisses en profiter ici!!! Ci-dessous, donc, le texte intégral! merci madame!]

 

jeudi 12 mars 2009

DANS MES PETITS PAPIERS ...

… LE PAPIER SULFURISE  (et non « parcheminé » !!!!)
-

-

L’idée de ce billet est venue d’une question que ViV m’a posée dans un commentaire de mon article d’hier : « […] Tiens, toi la scientifique, dis-moi : pas dangereux l'acide sulfurique qui imprègne ce papier ? ». Pour tenter de lui répondre, je suis allée lire pas mal de choses sur le sujet (même la législation européenne !!!). Et puis, je suis tombée sur un article très intéressant signé Armelle Baillon-Dubourg.
-

Tout d'abord, il faut savoir que seule deux usines en Europe produisent du véritable papier sulfurisé. L’une se trouve à Bousbecque, dans le département du Nord, l’autre est à Saint-Séverin, dans le sud de la Charente. Elles appartiennent toutes les deux au groupe finlandais Ahlstrom, leader mondial des matériaux spéciaux à base de fibres.
-

L’usine de Saint-Séverin existe depuis 1879. Elle a été rachetée par le groupe Ahlstrom en 1996, et emploie 145 personnes. Avec une capacité de production de 20 000 tonnes de papier sulfurisé par an, elle affiche un chiffre d’affaires de plus de 41 millions d’euros par an, et exporte ses produits à 75 %. Ceux-ci se retrouvent ensuite essentiellement en Amérique du Nord et en Europe. Ils sont utilisés pour la cuisson dans l’industrie agroalimentaire (boulangeries, pâtisseries), mais aussi dans les carlingues d’avion ou les panneaux stratifiés.

 

 

Alors, qu’est-ce qu’un papier sulfurisé ? Eh bien, c’est un papier à base de cellulose, trempé dans de l’acide sulfurique pour le gélifier, rincé plusieurs fois jusqu’à ce qu’il n’y ait plus trace d’acide, puis sur lequel on applique une fine couche de silicone. Le papier ainsi obtenu peut résister à des températures allant jusqu’à 230° C et possède d’excellentes propriétés anti-adhérentes et de résistance à l’eau et aux graisses.

 

-


Attention ! Le papier sulfurisé ne doit pas être confondu avec certains produits simplement estampillés « papier cuisson » que l’on trouve souvent dans les rayons des grandes surfaces, et pour lequel le procédé de fabrication nécessite des produits chimiques à l’innocuité aujourd’hui contestée.
-

 

 

-

 

 

 

Car la nouvelle réglementation chimique européenne REACH veille ! (Et je la connais bien celle-là, vu qu'elle trône en permanence sur mon bureau !!!). Entrée en vigueur en juin 2007, elle a pour objectif d’offrir au public une meilleure protection vis-à-vis des substances chimiques produites par les industriels. Et les produits utilisés dans certains papiers cuisson ordinaires sont déjà dans son collimateur.
-
Pour Ahlstrom, cette réglementation représente une véritable opportunité de conquérir de nouveaux marchés. Le groupe veut mettre l’accent sur la biodégradabilité du papier sulfurisé qu’il produit, et surtout sur son absence de danger pour la santé.
-
Mais cela ne s’arrête pas là. Dans le même ordre d’idée, le groupe finlandais planche actuellement sur des moules rigides en papier sulfurisé capables de remplacer à terme les moules en aluminium ou en plastique, utilisés pour les surgelés par exemple, et dont on ignore le degré de nocivité.
« Cela fait trois ans qu’on y travaille et ils doivent être au point à la fin de l’année », souligne David Degorce, directeur général de la ligne de production du papier sulfurisé, basé à Bousbecque.
« Il s’agit pour nous de répondre à la mouvance écologique actuelle, à la demande de grands hypermarchés notamment. Nous prévoyons une croissance des moules en papier sulfurisé de 80 % d’ici à dix ans. »
L’intérêt croissant des consommateurs pour l’écologie devrait donc, dans les années à venir, profiter à Ahlstrom.

Commentaires

merci beaucoup :-)

Écrit par : F@bF@b | 14/03/2009

ah ben, merci à toi, plutôt, j'dirais!!!! :)

Écrit par : Daydreamer | 14/03/2009

quand j'étais petite, le boucher mettais la viande dans du papier journal....
maintenant je ne lange plus de viande, mais je pense que cela ne se fait plus!
le papier sulfurisé serait recouvert de silicone???
et donc on regarde ce que dit Raffa
http://raffa.grandmenage.info/post/2008/10/03/Remplacer-le-papier-cuisson
et hop je vais scalper les plantes de mon jardin ( enfin, je connais celles qui sont toxiques, n'allez pas mettre du muguet ou de la digitale , hein!)

Écrit par : mamapasta | 14/03/2009

ah, ouais, mais chez moi, y'a pas de jardin... :D

(faut éviter la datura, aussi... jolie, mais de loin ;-))

c'est la journée info-conso!!! :) merci Mamapasta!

Écrit par : Daydreamer | 14/03/2009

Quel article exceptionnelle, j'ai dégoté ce que je cherchais, tout en vous remerciant bon weekend.

Écrit par : cote match france | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.