Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2009

Tarte à l'oignon (sin crouton)

HADOPI - Le Net en France : black-out

 

mmmmmhhhh!

J'adore les tartes, j'adore les oignons et ... mes enfants aussi (oui, je sais, et en plus, ils réclament de la soupe aux choux, des choux de Bruxelles et des blettes à la crème d'avoine... et non, ils ne sont toujours pas végétariens...)

Donc, ma bête:

S6301024.JPG
(oui, la photo est floue, je bavais presque...j'étais émue... ;-)))

Inside, il y a:

- une tonne 4-5 oignons (jaunes, rouges, bio...)

- une pâte à tarte feuilletée (pur beurre, of course, sans huile de palme!)

- un mélange de trucs parfumés (une pincée de graines de moutarde jaune, 2-3 graines de cardamoMe -enfin, l'intérieur, passé au pilon- du curcuma en poudre, une bonne càc de double concentré de tomate)

- de l'huile d'olive

 

Mode opératoire:

 

Tu prépares tes oignons (tu les pèles et tu les coupes et si tu ne veux pas pleurer pendant une plombe, entre le pelage et le coupage, tu les passes sous l'eau du robinet... ouala... ça coûte presque rien...), tu fais chauffer une sauteuse, tu ajoutes l'huile quand le bintz est chaud (et non, on ne fait pas chauffer l'huile, d'une, ça pue, de deux, c'est pas bon pour l'huile) et dans la foulée, tu mets le reste (tu vois, c'est facile!): oignons, épices. Tu touilles amoureusement. Tu préchauffes ton four (entre 180 et 200). Quand tes oignons sont bien jolis translucides et colorés, tu les mets sur la pâte (piquetée frénétiquement) et tu enfournes. Si tu veux, tu peux ajouter un peu de gruyère pour que ça croustille à l'arrivée. Quand la pâte est bien cuite, c'est prêt!

 

Mécréante comme je suis, je ne pensais pas que ce plat intéresserait le Greffon (16 mois, déjà): ben, j'avais tout faux! Il avait déjà mangé, mais il a quand même réclamé sa livre de chair part de tarte et fort, je te prie de le croire... Jamais vu un gamin baffrer des oignons comme ça... c't'un trou noir à bouffe, cet enfant...

Les commentaires sont fermés.